top of page
  • Photo du rédacteurJenny-Lee Larivière

Snowbird à 30 ans - Partie 2

Comment se permettre un tel voyage?

Être snowbird à 30 ans, ça peut paraitre irréaliste! Surtout lorsqu’on se mets à analyser le côté financier de la chose. Normalement, ce sont les retraités, qui n’ont ni besoin de travailler, ni obligations financières qui peuvent se permettre ce type de séjour prolongé en terre étrangère. Malgré qu’on ne soit pas du tout retraités, nous avons décidés de plonger dans cette aventure et voici les petits gestes quotidiens et actions concrètes que l’on pose pour pouvoir se permettre cette liberté. Et la beauté de ces trucs ? C’est qu’ils s’appliquent facilement pour tous les types de voyages, pas seulement pour un séjour à long terme!

*Avertissement* Cet article se veut un récit de mon expérience personnelle et de comment j’ai atteint mes buts financiers liés aux #voyages. Je ne suis pas une conseillère financière. Si vous avez besoin de conseils financiers personnels, je vous invite à consulter quelqu’un de qualifié. Utilisez cet article à des fins d’inspiration seulement.

Phil Foster Park - Blue Heron Bridge - Floride

Prévoir un #voyage, ce n’est pas seulement acheter un billet d’avion et faire une valise. Pour nous, la préparation à un voyage implique aussi des décisions budgétaires plusieurs semaines, mois et même parfois plusieurs années à l’avance. Lorsqu’on a commencé à penser à voyager il y a presque 10 ans, on savait que cela venait avec des décisions à long terme et bien entendu, certains sacrifices aussi.


JennyLee Explore

La première des étapes a été de mettre en priorité le voyage dans notre #budget, et ce de plusieurs différentes façons. Concrètement, je verse chaque semaine un certain montant dans un compte épargne, qui sert à supporter nos voyages. Même chose lorsqu’on a une rentrée d’argent imprévue ou supplémentaire (bonus au travail, pourboire, surplus à la fin du mois, gain à la loterie (même juste quelques dollars), vente d’un bien, etc.). Même la monnaie que je trouve dans le lavage ou sous les coussins du divan, tout va dans notre « banque de voyage ». Ça peut paraitre anodin, mais ces quelques dollars épargnés ici et là représentent souvent plusieurs centaines de dollars une fois le moment de partir en voyage venu. Cet argent nous sert souvent à faire des activités pendant qu’on est à destination. Et le plus beau là-dedans, c’est que c’est ce que j’appelle de l’argent invisible : comme cet argent n’était pas prévu ou attendu, qu’il ne sort pas directement de notre poche ou de notre compte en banque, il ne nous manque pas!

Avant de vous partager le moyen #1 qui nous permets ce type de voyage, voici en rafale quelques petits trucs, faciles à appliquer dans la vie de tous les jours et qui nous permettent d’économiser de l’argent au quotidien :

  • La chose que je fais le plus souvent au quotidien, c’est me demander si un achat est vraiment nécessaire et si j’ai plus envie de cet achat que d’un voyage. Dans mon cas, la réponse est simple et la majorité du temps, je préfère garder mon argent pour voyager. Je limite donc de beaucoup la quantité des achats qui au final, ne sont pas du tout nécessaires.

  • Je n’achète pas de vêtements neufs, chaussures ou sac à main. J’achète la grande majorité de nos vêtements usagés, par choix, par soucis d’écologie et aussi d’économie.

  • Je limite la consommation de petits plus (alcool et extras au resto, café pour emporter, alcool en général, tabac, gadgets, jouets, etc.)

  • Je fais l’épicerie selon les spéciaux. Très simple, mais efficace et cela fais une grosse différence dans le budget. J’utilise aussi des coupons rabais, des applications de remise en argent et les promotions en magasin qui offrent des points-bonis supplémentaires.

  • Je limite les petits extras beauté (extension de cils, coiffeuse, épilation, pose d’ongles). Je ne m’en prive pas totalement, mais j’essaie d’y aller avec le strict minimum pour me sentir bien et d’en faire le plus possible par moi-même.

  • Nous n’avons pas de service de télévision à la maison. Nous avons un seul abonnement à un service de streaming à la fois. Si je change de service, j’annule l’autre pour cette période.

  • J’utilise une carte de crédit de voyage pour tous mes achats, qui me donne une grosse remise en argent et en points. Mais attention! Je ne paie jamais d’intérêt sur ma carte en payant le solde à chaque jour ou à chaque semaine. Pour choisir la meilleure carte de crédit de voyage je vous suggère cet article de Flytrippers.

  • Cette dernière astuce me permet aussi d’économiser sur les frais de banque, puisque je ne fais pas beaucoup de transaction dans mon compte chaque mois.

  • J’utilise les programmes de fidélité à l’épicerie et pour l’essence. Cela me permet de sauver plusieurs centaines de dollars en épicerie et en essence à chaque année (en plus de me donner des points de voyage sur ma carte de crédit!)

Ces quelques #astuces, me permettent d’économiser des centaines de dollars chaque mois. Si on fait le calcul, à la fin d’une année, on peut facilement se payer un voyage juste avec ces petits changements. Faites l’exercice vous-même! Calculez au bout d’un an combien vous coutent certains petits luxes de votre vie…. Probablement assez pour aller passer une semaine au soleil!


Et ce n’est pas tout! (Oui oui, comme dans les pubs à la télé!) En plus de ces petits trucs, notre plus grosse décision financière a été de ne pas contracter de prêt « inutile ». Bien entendu, tout le monde ou presque dois contracter un prêt, à un moment ou un autre pour quelque chose de nécessaire, souvent une maison ou une voiture. Donc quand je fais référence à des prêts inutiles, j’entends ici des prêts pour des biens qui ne sont pas une première nécessité, par exemple un VTT, un bateau, une roulotte, une moto, etc. Il y a deux raisons à cela, premièrement : ne pas payer d’intérêt et deuxièmement : ne pas avoir de paiement mensuel. Logiquement, l’argent qui n’est pas versé en intérêt est directement épargné, aussi simple que ça! Mais aussi, le fait de ne pas avoir de paiement mensuel nous permets de ne pas avoir à faire ces paiements lorsque nous sommes en voyage! Pas de paiement = pas besoin de revenus. Le principe est simple et facile à appliquer en théorie, mais viens évidement avec d’énormes sacrifices.

Il y a quelques années, lorsque tous nos amis achetaient des VTT ou des bateaux, il était parfois difficile d’assumer d’être les seuls à ne pas en avoir. Ensuite, lorsqu’est venu le temps d’acheter une maison, nous avons choisi une petite maison. Petite maison signifie petite hypothèque, mais aussi plus petites charges (assurances, électricité, taxes). Nos véhicules ne sont pas neufs et ne le seront pas non plus dans le futur. Actuellement il ne me reste que quelques mois à verser sur mon véhicule. Lorsque ce sera fait et que ce paiement sera terminé, on ne prévoit pas changer de véhicule, tant que celui-ci pourras nous mener du point A au point B. On prévoit même rediriger ce montant, que l’on verse déjà mensuellement, dans notre compte épargne de voyage. Même chose lorsqu’est venu le temps d’acheter notre roulotte de camping, nous avons fait le choix de prendre un modèle moins récent et plus petit afin de pouvoir la payer avec nos économies, sans avoir à demander de prêt. Ce sont toutes des petites choses, qui une fois accumulée, font qu’on sauve chaque mois une grosse somme d’argent en intérêts divers. Et si on y pense bien, notre maison, nous fournit quand même un toit, même si elle est petite et plus vieille. Notre roulotte nous permets tout de même de passer de bons moments en famille et entre amis l’été, même si elle est petite. La moto de mon mari lui permet de se promener avec ses amis même si ce n’est pas le modèle de l’année. Et pour les choses que l’on ne possède pas, on s’arrange, on emprunte ou on s’en passe, tout simplement!


Je sais que cela peut paraître drastique et difficile, mais c’est la décision principale que nous avons prise il y a plusieurs années, qui nous permet aujourd’hui de vivre la vie qui nous plaît. Bien entendu, ce type de décision n’est pas réaliste pour tout le monde, mais il est tout de même possible de faire quelques pas dans cette direction et possiblement d’économiser quelques dollars en intérêt qui pourront servir à quelque chose d’autre.

Voici en résumé, les astuces et les trucs que j’utilise quotidiennement pour nous permettre de voyager aussi régulièrement et de faire de plus longs séjours. Tous ces trucs combinés nous permettent d’économiser chaque année de milliers de dollars qui peuvent ensuite servir à notre prochaine escapade.

Encore une fois, je me rends compte qu’il est difficile de couvrir un sujet en profondeur dans un seul article de blog d’une longueur raisonnable. Je parlerais donc dans un autre article, des astuces pour économiser une fois à destination. La beauté dans ces trucs, autant ceux-ci que les prochains, c’est qu’ils s’appliquent pour n’importe quel type de voyage, pas seulement un séjour de #snowbird. Vous pouvez donc dès maintenant mettre en application quelque uns de ces #trucs et commencer aujourd’hui même à économiser pour votre prochain voyage. Venez me dire en commentaire lesquels de ces trucs vous utilisez déjà et quel sera la nouveauté que vous intégrerez pour vous permettre de voyager plus et mieux!

JennyLee.Explore - Snowbird à 30 ans - Partie 2

JennyLee.Explore - Snowbird à 30 ans - Partie 2

2 Comments


Guest
Feb 24, 2022

Ce sont tous des trucs que je mets en place depuis des années. Bravo pour votre sagesse de les mettre en application à un si jeune âge malgré les tentations de suivre les amis, tendances etc...

Like
Jenny-Lee Larivière
Jenny-Lee Larivière
Mar 15, 2022
Replying to

Merci beaucoup! Ce n'est pas facile tous les jours, mais je pense que ça en vaut largement la peine! La récompense de ces efforts vient une fois les orteils bien enfouis dans le sable chaud! ✈️☀️

Like
Logo_noir.png
bottom of page